Le club

Déjà 40 ans que Trois-Rivières rame tout l’été…

Depuis plusieurs décennies, la pratique du canotage est intimement liée à l’histoire de la région trifluvienne. Il suffit de penser au Club de Canotage du Radisson qui a existé de 1934 à 1964 et aux performances des canotiers chevronnés qu’ont étés les Frost, Bellefeuille, Aubry, Mc Coullough, Turcotte, Gillmore, Boisclair, Larose et bien d’autres. Que dire de l’École de canotage du Trois-Rivières Métropolitain qui a été active à l’Île Saint-Quentin, entre 1972 et 1975, sans oublier la célèbre Classique Internationale de canots de la Mauricie.

C’est sous l’impulsion de M. Marcel Paquette, un célèbre rameur du Radisson, que l’idée de fonder un club de canotage à Cap-de-la-Madeleine a germée. Avec l’aide de M. Claude Champoux alors échevin de la ville et de M. Jean-Guy Beaumier qui fut président fondateur de l’Association des coureurs en canot du Québec, le projet chemina pendant deux ans et le 18 janvier 1976, ce fut la formation du premier comité du Club de Canotage du Cap. Un projet qui n’aurait pu se concrétiser sans la participation active de la Ville de Cap-de-la-Madeleine.
Il y a 40 ans, la venue des Jeux du Québec à Trois-Rivières a aussi contribué à donner un nouveau souffle au canoë et kayak de vitesse. À la faveur de cet évènement, deux bâtiments ont été érigés sur les terrains du Club pour la tenue des épreuves. Le 15 mai 1976, le club y accueillit ses premiers athlètes en mettant à leur disposition huit embarcations. Notre mission concernait et concerne encore aujourd’hui l’encadrement des rameurs âgés de six ans jusqu’à l’âge adulte, voulant s’initier au sport ou aux athlètes voulant pratiquer la compétition. En plus du choix de programmes variés déjà offerts par le club, celui-ci permettait aussi à des groupes scolaires de venir pratiquer le canoë-kayak sous la supervision animée de ses entraîneurs chevronnés.

Dès sa première année d’opération, le Club de canotage du Cap organisait sa première régate annuelle provinciale sur les berges du St-Maurice. De plus, le Club participait à son premier championnat Canadien (Junior) à Carleton Place grâce au C-15 Midget filles barré par M. Alex Legrow. Ce premier Championnat canadien ne sera pas son dernier puisque le club participa à tous les autres qui suivirent avec beaucoup de succès. En effet, le Club de canotage du Cap devenu le Club de canoë-kayak de Trois-Rivières se maintient toujours dans les 10 meilleurs clubs au Canada et l’un des meilleurs au Québec.

Même s’il s’est offert un nouvel emplacement, un nouveau nom et une nouvelle image en 2007, le Club demeure avant tout une grande famille dont les membres ont à cœur le dépassement en suivant l’exemple des athlètes et des entraîneurs accomplis qui les ont précédés. Quarante ans plus tard, avec ses quelques 600 visiteurs annuels, ses 190 membres réguliers, ses programmes de niveaux récréatifs et compétitifs ainsi que sa flotte de 137 bateaux, Canoë-kayak Trois-Rivières continue toujours de progresser. Que ce soit dans l’ombre ou sous les feux de la rampe, nos jeunes athlètes contribuent tous au rayonnement du Club. Ils font notre fierté et le développement de leur plein potentiel constitue plus que jamais notre raison d’être. Derrière chaque athlète se cache des bénévoles et des officiels dont il faut aussi saluer le dévouement constant à contribuer à  la longévité et au succès du Club.

Ce fier héritage, s’est traduit par la participation d’athlètes trifluviens aux différents Jeux Olympiques. Mesdames Geneviève Beauchesne-Sévigny, Andréanne Langlois et messieurs Carl Beaumier, Richard Dober Jr., Dave Frost et Gabriel Beauchesne-Sévigny ont fait rejaillir les couleurs du Club trifluvien.

Le CKTR influence directement et positivement la santé et la condition physique de nos jeunes en les initiant à la pratique de ce sport olympique. Pour la saison 2016-2017, le tiers (27/81) des athlètes de l’équipe du Québec portent les couleurs du CKTR dans les catégories suivantes : Excellence :5 sur 15 ; Élite : 7 sur 20; Relève : 6 sur 26 et Espoir : 9 sur 20. Au niveau national, 9 de nos athlètes évoluent dans les catégories sénior et NextGen.